Articles

Affichage des articles du septembre, 2014

J'écris un émulateur en D

Image
J'ai une philosophie dans la vie : celle de réinventer la roue non seulement pour comprendre son fonctionnement, mais aussi pour mieux apprécier son utilité et le génie qui est derrière. J'ai appliqué cette façon de penser auparavant en créant (ou en essayant de créer) : un client HTTP, un ORM (ah ah la naïveté), un serveur HTTP (si, si), quelques jeux simples, et d'autres petits projets dont je n'arrive pas à me rappeler. Quand on ne saisit pas la complexité d'un programme, d'une machine ou autre, on a tendance à comporter comme un gamin ingrat dès que celle-ci rencontre le moindre problème, on se met à se plaindre au moindre bug ou ralentissement qui surgit, même si c'est notre faute dans 60% des cas.Parlons un peu de notre émulateur. En réalité, le terme correct pour décrire cette.. chose que j'ai écrite est "interprétateur", mais je suppose que "émulateur" est aussi valable. Je l'ai appelé ChippeD car il est écrit en D et qu&…

J'explique comment je télécharge à partir des sites de streaming

Image
J'essaierai de le faire par ordre de difficulté, du plus facile au plus difficile. Commençons donc par la façon la plus facile :Cas d'un player HTML5Avec l'arrivée de HTML5 et de la balise <video>, il est désormais possible de directement incorporer des médias sur son site web sans avoir à passer par cet usine à gaz qu'est Flash. Ce nouveau tag permet, à moins que le développeur ne prenne les mesures nécessaires, d'obtenir le lien direct de la vidéo par un simple clic avec le bouton droit. Plonger dans le code source de la pageSi vous êtes chanceux, il est possible que le lien de téléchargement de la vidéo soit déjà déclaré quelque part dans le code de la page, que ce soit en HTML ou en Javascript. De façon générale, il suffit de faire un contrôle + F et de chercher des extensions qui sont propres aux fichiers vidéo : .mp4, .flv, .webm, .avi, .mkv, etc. D'après mon expérience, ce sont généralement les deux premières qui sont utilisées le plus.Si cette rech…

Je commande un livre de Amazon

Image
Edit : l'expérience était un succès ! Deuxième partie du billet ici.Il s'intitule "Walden on Wheels". C'est un livre qui a été écrit par l'auteur même de ce blog. Mais là n'est pas le problème, votre réaction devrait être :
T4AS ACHETE DE AMAZON A PARTIR DU MAROC ???!!§1Voilà qui est bien dit. A vrai dire je n'ai pas encore reçu le bouquin, la date de livraison est estimée au 17 du mois d'Octobre. Je l'ai à peine commandé. Je parlerai dans ce billet des événements qui ont mené à cette commande.
Comment acheter d'internet à partir du Maroc ?Il y a quelques années, le mouvement "On veut Paypal au Maroc" a été lancé.Le but de ce mouvement est de faire en sorte que l'on puisse utiliser Paypal au Maroc. Bref, c'est en grande partie grâce aux efforts de ce mouvement qu'on peut désormais utiliser Paypal dans notre beau pays. Il existe cependant quelques limitations :Il vous faut une carte bancaire spécialeIl faut qu'elle co…

Je découvre une faille sur un site web marocain

Image
Contrairement à ce qu'on peut penser, ça n'a pas été un site gouvernemental.La blague ici étant que ces derniers sont généralement les plus vulnérables.Je raconterai ci-dessous la façon avec laquelle je l'ai exploitée. Gardez à l'escprit que c'est juste un Proof of Concept (PoC pour les 1337 h4XX012s d'entre vous), c'est à dire que l'exploit n'a été écrit que pour prouver que c'est possible d'en écrire un, pour prouver que le site est bel et bien vulnérable, et non pas pour l'utiliser à des fins pas très gentilles. Ceci dit, je ne divulguerai pas l'URL du site web afin de protéger celui-ci. Libre à vous de croire que ce qui suivra n'est un récit fictif.La failleLa faille en question est une faille assez répandue : la LFI - ou la Local File Inclusion. Dès que j'ai vu index.php?page= dans l'URL du site, je n'ai pas pu résister à la tentation. Sans plus tarder, j'ai donc lancé le fameux Tor Browser pour que je puisse…

Je survis sur une clef USB pendant un an et des poussières

Image
J'ai survécu plus d'une année sur une clef USB de 2 gigots.
*non mais quel prétentieux ! Il écrit clef au lieu de clé pour se faire passer pour un intello*

Il y a environ une année, et suite à des circonstances totalement hors de ma volonté [*], mon disque dur a rendu l'âme. Toutes les données qui y étaient, hormis quelques unes, sont désormais perdues à jamais. Malgré cela, ce qui m'avait causé le plus de chagrin, c'était le fait de devoir en acheter un autre : je n'en avais ni le temps ni les moyens.

J'ai donc opté pour une solution temporaire : celle d'utiliser un système live en attendant que je me procure un autre disque dur. C'était une solution urgente car j'avais besoin d'utiliser l'ordinateur pour accéder à diverses informations d'intérêt crucial : consulter les emails, lire les cours et faire les devoirs qui nous sont envoyés par les professeurs, jouer au démineur, entre autres.

Maintenant que j'y pense, ce qui me manque…